SANTE

Le Savoir Briens par Michelle Ameline

Je suis une femme de 48 ans.

Je vous témoigne mon vécu, je n’ai pas cherché à faire de belles phrases mais vous parler avec toute la sincérité qu’il faut dans mon travail.

Depuis toute jeune, je ressens la souffrance de l’autre.

J’ai soutenu des amis qui ont compris bien avant moi que je pouvais les aider.

Je n’ai jamais parlé de ce que je ressentais, à qui que ce soit ; je n’étais pas à l’aise avec tout ça.

Ces capacités me posaient des problèmes dans ma vie amoureuse.

Le fait de ressentir le problème chez l’autre et de ne pas arriver à en parler, déclenchait chez moi de le souffrance, de la méfiance et je ressentais une certaine trahison.

A 44 ans, en 2010, j’ai décidé d’écouter l’autre, de dire : oui, merci… plutôt que d’écouter ce que je ressentais qui était juste. J’en ai beaucoup souffert, Aujourd’hui, ça va. Cette période difficile de ma vie m’a permis d’ouvrir les yeux.

Pour moi, la vie à deux, c’est être capable de se confier à l’autre, même si c’est difficile. Il faut donc une complicité réciproque.

Parler de ce ressenti, être fière de cette faculté, m’aurait posé moins de problèmes. Mais il faut avoir confiance en soi pour faire confiance aux autres.

Je ne peux reprocher à l’autre de ne pas avoir été claire avec moi-même.

Cette sensation de trahison, je ne l’aurais pas eu si j’avais osé m’exprimer.

Aujourd’hui, j’explique ça avec beaucoup de confiance, mais en 2010 ce n’était pas le cas.

Je me suis alors rendue au Salon du Bien-Être à Marseille, au stand du Développement personnel pour essayer de comprendre.

C’est là que j’ai décidé de faire une formation de Coach de Vie. J’ai vite découvert qu’il y avait des réalités qu’on ne pouvaient pas expliquer, mais que je comprenais intuitivement ; ce qui m’a encouragé.
A l’époque, j’étais sans profession avec un niveau scolaire assez bas. Je me suis installée en tant que Coach en délaissant les outils de travail que j’avais appris en Formation pour créé ma propre méthode que j’ai nommé : le Savoir Briens.

J’obtiens de bons résultats et suis satisfaite de pouvoir aider les autres tout en gagnant ma vie avec passion. J’aimerais bien aider de la même façon les personnes qui me sont chères, mais on ne peut aider que les personnes qui en ressentent le besoin.

« On est comme on est et on sera ce que l’on décidera de devenir. » Michelle.

Au vu des résultats que j’obtiens, je tiens à préciser que je ne suis pas guérisseuse, je ne soigne pas, je ne guéris pas, je ne me substitue absolument pas à un traitement médical.

2 Comments

  1. Catherine

    Bonjour

    J’ai démarré une thérapie avec Michèle et j’aimerais échanger avec d’autres. Je ne sais pas si c’est possible depuis le blog?

    Catherine

    Reply

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :